Les frères Hirszenberg : trois artistes, trois parcours

Les frères Hirszenberg : trois artistes, trois parcours présentés par Ewa Bobrowska et Teresa Śmiechowska.

Cette soirée, consacrée à un projet de recherche et d’exposition réalisé dans les années 2015-2017, portera sur l’art des trois frères artistes : Samuel, Leon et Henryk Hirszenberg ainsi que sur leur apport au développement de l’art polonais et international.

Le projet mené par plusieurs chercheurs et curateurs a abouti à une exposition intitulée « Les frères Hirszenberg : à la recherche de la terre promise » qui a eu lieu au Palais Poznanski – Musée de la Ville de Lodz, puis à l’Institut Historique Juif à Varsovie. L’exposition a réuni pour la première fois les trois artistes à travers d’une centaine d’œuvres provenant des collections publiques et privées en Pologne et à l’étranger. Les résultats de la recherche ont été présentés lors des deux colloques internationaux, puis publiés sous forme électronique.

Samuel Hirszenberg, frère aîné de Leon et Henryk, né en 1865 à Lodz – mort en 1908
à Jérusalem. Fils d’un tisserand propriétaire d’un atelier à Lodz, il devait suivre ses traces. Cependant, grâce à son épatant talent plastique, il a obtenu une bourse pour étudier la peinture à l’École des Beaux-Arts de Cracovie. Il a continué ses études à Munich et à Paris. C’est à cette période-là qu’il a contracté une grave maladie. Auteur des tableaux symboliques, à caractère philosophique et historique, peints dans un style réaliste qui ont souvent été promus, aux Expositions universelles de Paris de 1889 et de 1900, mais aussi des portraits, scènes de genre, paysages et compositions décoratives. Des œuvres à caractère patriotique et historique, comme Ahaswer (Le Juif errant), ou Golus (Exilés) en font un prophète et chef artistique du peuple juif. Après avoir vécu à Lodz et à Cracovie, il accepte, en 1907, le poste de professeur de la toute nouvelle École des arts appliqués Becalel à Jérusalem où il meurt prématurément exténué par la maladie en 1908.

Leon (Lajbuś) Hirszenberg (Herszenberg), né en 1869 à Lodz – mort en 1945 à Paris, frère cadet de Samuel et aîné d’Henryk, il fut peintre. Sa vie garde toujours des secrets. Dès 1902 en France, où il est membre de la colonie artistique polonaise à Paris. Son œuvre témoigne de son attachement à la Bretagne où il a probablement vécu. Des traces de son activité artistique se perdent déjà pendant la I Guerre mondiale. Pendant longtemps, il fut considéré comme mort à ce moment-là. Des recherches poussées dans les archives ont permis de lui rallongé la vie jusqu’en 1945. Elles ont également permis de comprendre son absence de la scène artistique : devenu aveugle à la fin des années 1920, il n’était plus actif en tant qu’artiste. Ses œuvres sont aujourd’hui extrêmement rares. Olga Boznańska a peint son beau portrait exposé au Salon de la Société Nationale des Beaux-Arts à Paris en 1904, médaille d’or à la IXe Exposition d’art à Munich en 1904, il est aujourd’hui conservé à la Galerie nationale de Lviv.

Henryk Hirszenberg [Izrael Hersz], né en 1885 à Lodz – mort en 1955 à Tel Aviv, est le plus jeune de la fratrie d’artistes. Doté de grands talents, il était architecte, dessinateur, designer et théoricien d’architecture. Ses projets des maisons individuelles, ainsi que des bâtiments d’utilité publique connaissaient un grand succès. Un esprit vif et aventurier, il fut actif en Pologne, en Russie, en Union Soviétique, il s’est rendu en 1937 en Palestine où il a travaillé comme architecte, architecte d’intérieur et dessinateur de meubles. Malgré d’intenses recherches, il y a toujours des lacunes concernant son parcours.

Brochure à télécharger

Coordination du projet : Adam Knapik

Veuillez confirmer votre présence avant le 26 février à l’adresse : adam.knapik@paris.pan.pl / +33 1 56 90 18 40 / +33 7 57 17 24 67

Date

27 Fév 2020

Heure

19:00 - 21:00

Lieu

Centre Scientifique Académie Polonaise des Sciences
74, rue Lauriston – 75116 Paris
Catégorie

Organisateur

Centre Scientifique Académie Polonaise des Sciences