Entre rêve et réalité

delacroix

« [L]’Orient, soit comme image, soit comme pensée, est devenu, pour les intelligences autant que pour les imaginations, une sorte de préoccupation générale », écrivait Victor Hugo dans sa célèbre préface aux Orientales. En effet, le XIXe siècle cherche de l’inspiration en Orient, mais en Orient rêvé plutôt que réel : les poètes écrivent des poèmes inspirés des Mille et une nuits, les peintres peignent des odalisques au regard languissant. Et pourtant, le XIXe siècle est aussi celui des voyages. Ceux qui partent en Orient découvrent-ils la contrée de leurs rêves ? Les peintres qui voyagent changent-ils leur perception de l’Orient ? Le rêve oriental trouve-t-il son reflet dans la réalité ? Les œuvres des peintres français (Eugène Delacroix, Prosper Marilhat, Eugène Fromentin, Gustave Guillaumet, Jean-Léon Gérôme) seront contrastées avec celles des peintres polonais (Stanisław Chlebowski, Tadeusz Ajdukiewicz, Jan Matejko), ce qui permettra de voir les différences et les convergences dans l’image de l’Orient créée par les peintres voyageurs.

Mercredi 14 février à 19h00

Centre Scientifique de l'Académie Polonaise des Sciences

74 rue Lauriston, Paris

Conférence de dr Małgorzata Sokołowicz

Coorganisateur :

Institut d’études romanes de l’Université de Varsovie.