L’Europe au XXe siècle – Europe asymétrique

L’histoire européenne du XXe siècle fut marquée par l’alternance des projets européens communs et de leurs mises en question, pour la plupart véhémentes, par des projets opposés. Tout au long de ces vicissitudes se manifestait une nette différence entre la « vieille » Europe et celle émergée avec la fin de la Première Guerre mondiale, nommée tantôt « orientale », tantôt « centrale » ou « de Centre-Est ». Ladite différence était visible dans la réalité historique qui peut être divisée en trois étapes suivantes :
1. Le système de Versailles
2. Le projet hitlérien de l’Europe
3. Les nations européennes pendant la guerre froide
Cette asymétrie de situation, a-t-elle influé sur la façon dont on interprétait l’histoire européenne ? Percevait-on l’Europe comme un ensemble différencié, ou bien avait-on tendance à limiter cette perception à l’Occident ?
La réflexion sur ce dualisme du cours de l’histoire devrait, paraît-il, prendre la forme des regards croisés des historiographies adoptant des points de vue différents.

C’est dans cette perspective que se situe, entre autres, le colloque du 20-21 juin 2019 (le centenaire de la signature du traité de Versailles), portant sur
« L’asymétrie du système de Versailles ».
Il est pensé comme l’un des trois pré-colloques qui vont constituer la base de la participation de l’Association Internationale d’Histoire Contemporaine de l’Europe au 23. Congrès International des Sciences Historiques (Poznań, les 23-29 août 2020).
Le colloque qui se tiendra à Paris, au Centre Scientifique de l’Académie Polonaise des Sciences les 20-21 juin 2019, portera sur les questions telles que :
• quelle fut la place réservée à l’Europe centrale dans le système de Versailles?
• les réparations et les États-successeurs de l’Allemagne et de l’Autriche-Hongrie
• que représentait Locarno pour l’Europe centrale?
• le système de Versailles dans l’historiographie occidentale
• le système de Versailles dans l’historiographie de l’Europe centrale (la Pologne et la Tchécoslovaquie bien sûr, mais aussi peut-être la Roumanie et les pays baltes, surtout la Lituanie, vu son conflit avec la Pologne)
• le système de Versailles dans les historiographies allemande et hongroise
• l’URSS et le système de Versailles
• la décomposition du système de Versailles
Certaines de ces questions peuvent paraître banales et tout sauf novatrices, mais il semble qu’il faudrait les soulever pour compléter l’interprétation du problème principal, celui de l’asymétrie.

Programme détaillé

Date

20 Juin 2019

Heure

19:00 - 17:30