thetareeuropeen

Le théâtre européen en (r)évolution XVIIe-XIXe siècles

Colloque international pluridisciplinaire

date limite de l’envoi des propositions de communication
notification aux participants
date limite du paiement des frais d’inscription
envoi du programme du colloque aux participants
colloque international à Paris

À travers les siècles, le théâtre a subi plusieurs transformations : formelles, esthétiques et techniques. Le jeu d’acteur, l’arrangement de la scène et l’aménagement de la salle de spectacle ont aussi évolué. Les dramaturges et les comédiens se sont investis dans la recherche de la meilleure forme d’expression, visant à influer le mieux sur le public. Au XVIIe siècle, le théâtre correspondait à un mode de divertissement de la cour et des couches sociales privilégiées, mais devint rapidement l’objet de la censure et du contrôle de l’État. Au XVIIIe siècle, en particulier dans les pays  occidentaux, les ambitions politiques et sociales montantes de la bourgeoisie se manifestèrent sur la scène. Avec la chute de l’Ancien Régime et la libéralisation de la vie publique, le théâtre s’est lui-même émancipé du joug des règles classiques qui jusque-là entravaient son développement. Par la suite, les dramaturges romantiques proclamèrent la liberté de l’acte de création artistique.

Dans différents pays européens, ces évolutions se manifestèrent de différentes manières et intensités, selon la spécificité culturelle, politique et sociale locale. Ces transformations furent singulières en Pologne, où la vie culturelle était diffuse, entre les nombreuses cours des magnats locaux, et en France, où à partir du règne de Louis XIII la monarchie a cherché à monopoliser la vie culturelle et à mettre sous son contrôle les institutions théâtrales. D’autres traditions existaient encore en Angleterre où le théâtre shakespearien s’est longtemps imposé, ou en Espagne où les scènes demeuraient sous l’influence des théories de Calderón de la Barca et de Lope de Vega, ou même en France où s’est formée la doctrine classique rigoureuse. D’autres traditions existaient encore dans les pays protestants où, à cause des différends culturels et religieux, les scènes ne purent se développer de façon libre. Nombre d’évènements historiques eurent aussi une influence sur le théâtre européen : les Lumières enfantèrent le drame bourgeois, la Révolution française créa et popularisa le genre mélodramatique, et le XIXe siècle amena le drame romantique. En temps de crise sociale ou politique, la scène devenait toujours et partout un haut lieu d’agitation de nature révolutionnaire, et les comédiens ou dramaturges ne cachaient souvent pas leurs opinions politiques qu’ils manifestaient volontiers sur les planches ou dans leurs écrits. Nous invitions les théâtrologues, les littéraires, les historiens, les historiens d’art et tous ceux qui dans leurs recherches s’occupent des sciences du théâtre à nous envoyer leurs propositions de communication portant de préférence sur :
– les évolutions esthétiques et formelles en théâtre ;
– les causes sociales et politiques des évolutions dans l’art dramatique ;
– les évolutions techniques de la mise en scène ;
– les évolutions du jeu d’acteur ;
– le changement du statut de l’auteur et du dramaturge dans la sphère publique.

Chacune des questions évoquées ci-dessus peut être envisagée sous des angles variés. Nous resterons ouverts à toutes les propositions s’inscrivant dans la thématique du
colloque. Les propositions de communication en français, de 3000 signes maximum, doivent être envoyées avant le 15 avril 2021 à l’adresse suivante : tomasz.wyslobocki@uwr.edu.pl.

Elles doivent prévoir une présentation de 20 minutes, suivie de 10 minutes de discussion. La publication des actes du colloque est aussi prévue.Langues du colloque : français

Comité scientifique du colloque :

Beata Baczyńska (Université de Wrocław)
Renaud Bret-Vitoz (Université Paris-Sorbonne)
Philippe Bourdin (Université Clermont Auvergne)
Monika Kulesza (Université de Varsovie)
Marek Dębowski (Université Jagellonne de Cracovie)
Justyna Łukaszewicz (Université de Wrocław)
Maja Pawłowska (Université de Wrocław)
María Luisa Lobato (Universidad de Burgos)

Comité d’organisation:

Tomasz Wysłobocki (Université de Wrocław)
Ewa Kulak (Université de Wrocław)

Calendrier :

15 avril – date limite de l’envoi des propositions de communication
30 avril – notification aux participants
30 mai – date limite du paiement des frais d’inscription
30 juin – envoi du programme du colloque aux participants

Date

04 Oct 2021 - 05 Oct 2021

Heure

All Day

Labels

PRÉVU

Lieu

Centre Scientifique Académie Polonaise des Sciences
74, rue Lauriston – 75116 Paris

Organisateur

Centre Scientifique Académie Polonaise des Sciences

collaborateur

Uniwersytet Wrocławski