Le Pianiste devenu Premier ministre, le spectacle-concert sur Ignacy Jan Paderewski a été présenté au Centre scientifique de l’Académie des Sciences de Pologne à Paris le 14 janvier 2019. Michał Drewnowski et Marcin Rogalski, pianistes et interprètes, ont invité les spectateurs à découvrir l’incroyable histoire du grand pianiste et compositeur polonais qui, par la force de son patriotisme, est devenu homme politique. Michał Drewnowski se glisse dans la peau d’Ignacy Paderewski, noue le dialogue avec son admirateur interprété par Marcin Rogalski et joue un récital composé d’œuvres de Chopin, Rachmaninov et de Paderewski lui-même. Les échanges entre les deux protagonistes via la parole, la musique et les émotions plongent les spectateurs dans l’ambiance d’événements survenus il y un siècle et donne un éclairage sur la personnalité de ce grand artiste. Le décor somptueux de la salle du Centre scientifique permet de retrouver l’ambiance des premières années du XXe siècle. Ce retour à l’époque de Paderewski est essentiel pour le ressenti du spectateur. Surtout quand l’on garde en mémoire que l’appartement parisien de Paderewski où il a créé ses dernières compositions et a habité pendant presque sept ans, de 1890 à 1896, se trouve à dix minutes de marche du Centre scientifique, dans l’immeuble situé au 94 rue Victor Hugo.

La première du Pianiste devenu Premier ministre a eu lieu le 22 octobre 2018 dans la grande salle de l’Opéra de Nancy. Le message du spectacle porté par la musique, l’image et la parole a touché le cœur et l’esprit des spectateurs qui ont longuement ovationné les artistes. Le spectacle parisien, privé des moyens techniques et de l’ambiance d’une grande salle, a été totalement différent. Le metteur en scène, Jessica Dalle, a dû trouver une nouvelle formule théâtrale reposant sur le charme du lieu. Le spectacle est devenu plus sobre et le message surtout porté par la parole. Un exercice plus exigeant… En jugeant d’après la réaction du public, qui a applaudi debout les artistes, le message a touché les spectateurs. Félicitations au metteur en scène ! Félicitations également à l’auteur du scénario du spectacle, Małgorzata Sokołowicz, qui a su créer une image expressive du grand Paderewski ; cette image peinte avec une harmonie subtile de paroles et de musique, qui a continué à accompagner le public après les derniers accords de la Grande Polonaise brillante de Chopin.